Tout, N'imp & Co

20 décembre 2011

Fin de l'Histoire (ou presque)

Il est 16h23, t’es là, derrière ton desk et tu retiens tes larmes. T’as qu’une envie, te barrer. Tu sais très bien que tu ne pourras pas attendre d’être arrivée chez toi pour tout lâcher, et que les larmes couleront d’elles-mêmes une fois le cul poser dans ta chariote.
Ces derniers temps, travaille sur-toi-même, t’as commencé à faire le deuil de cette relation d’amitié, de complicité qui vous liait, jusqu’à ce que ça ne dérape il y a plus d’un an. Il y a un an, t’es tombée amoureuse comme jamais tu ne l’as été auparavant. L’amour, c’est ça. Alors en un an, vous avez essayé de recoller les morceaux, de reprendre comme avant mais la chose s’est vite avérée mission impossible. C’en est suivi des explications sans fin, des coupages de ponts qui n’ont servi à rien, des rapprochements, de trop prêt, de nouvelles explications, puis la mise d’une nouvelle distance.
Ces derniers jours, tu avais enclenché un plan d’action pour bannir PiouPiou de ta vie. Une tentative, encore une, pour l’oublier, passer à autre chose et vivre sans ce poids pesant quotidien. Votre relation était devenue du n’importe quoi, et le moindre échange, le moindre contact pouvait te foutre en l’air pendant des semaines entières. Le plan d’action, tu l’as enclenché, tu t’y es tenu, t’as eu mal mais tu l’as fait, dans un seul but. Qu’il comprenne, qu’il te laisse, qu’il ne prenne plus contact. Les explications, la manière douce n’ont jamais fait leurs preuves avec lui, alors t’as mis les bouchés doubles. T’as mis les bouchés doubles au point de ne répondre que sommairement à ses messages, d’en venir à ne pas souhaiter son anniversaire et au point de révolutionner toute la blogo sur le sujet… et d’en venir à le bloquer sur Skype pour limiter la prise de contact.

Ce matin encore, pour bien te faire du mal et te persuadée que tu avais bien fait, tu as été voir les nombreux messages laissés par ses amis qui eux, lui souhaitait un très bel anniversaire. Tu lis ses réponses, tu revois les photos de lui, de sa nana, d’eux ; ils sont beaux. Et parce que tu es maso, t’y retournes cette après-midi. Etrange, le mur est bloqué, tu n’as plus accès à rien. C’est qu’au bout de 3 minutes que tu captes qu’il t’a en réalité, rayé de sa liste « d’amis ».
T’as chaud, t’as froid, t’es en ébullition, tu cailles, les larmes montent mais c’est pas le moment, tu retiens. T’en déduis alors qu’il a compris. Quoi, tu sais pas, et tu sauras jamais. Tu sauras jamais s’il est en colère, s’il a la rage contre toi, s’il est triste lui aussi, mais quoiqu’il en soit, ton absence d’hier, il l’a remarqué. Et ton blocage de Skype, il se peut qu’il l’ait remarqué aussi étant donné que tu l’as utilisé pour parler avec le Polonais, avec qui il était chez un client aujourd’hui, et à qui tu as fait comprendre la veille, que tu savais très bien quand était l’anniversaire de PiouPiou.

Alors ce blocage de FB, est-ce là encore, une petite vengeance, un moyen de te faire réagir, ou juste, une capitulation qui signe la fin, une bonne fois pour toute, de votre relation quelle qu’elle soit ? Des explications, tu penses qu’il n’y en aura jamais ; la communication est rompue entre vous. Avant, vous parliez beaucoup de ce que vous aviez sur le cœur, aujourd’hui, vous êtes comme deux étrangers, il y a des tabous et des choses qu’il ne faut pas dire. Des explications, tu en as besoin, et paradoxalement, tu sais que ça ne servirait à rien. C’est trop tard. La vérité, c’est que quelque chose s’est brisé entre vous et que les morceaux sont impossibles à recoller.
Alors le jarter de FB, t’y as pensé, t’as pas osé, t’as pas eu le courage, pour une fois, il t’a aidé. Parce que quoiqu’il en soit, cette issue, tu l’as voulu, tu l’as cherché, ça a marché, c’est fait, c’est fini.
A Noël, tu ne recevras pas de carte virtuelle ou de sms, à nouvel an, il ne t’appellera plus. Le mince fil qui vous liait encore est définitivement brisé, il reste rien. Un jour, il se mariera, il aura un gosse, et t’apprendras ça par vos collègues… Et pour ce qui est de le recroiser dans le cadre du boulot, parce ue ça arrivera, t'oses même pas y penser...
Cette issue, tu l’as voulu, tu l’as cherché, ça a marché, c’est fait, c’est fini, mais, il va te manquer.

Naïvement, t’espère juste, qu’il en souffre un peu…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par fulmina86 à 17:06 - Au fil des jours - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

    Quand j'ai lu tout ça, ça m'a fait mal au coeur pour toi, parce que ce sentiment que tu décris, je l'ai bien connu. C'est triste, mais sur ce coup là, il t'a aidé, c'est clair. Par contre sa réaction est quand même assez abusive, ça te laisse au moins entrevoir à quel point il pouvait estimer votre relation.
    Courage, courage, c'est difficile, mais tout passe avec le temps
    (H.S mais je t'ai ajouté sur MSN si tu veux discutailler de temps à autres ^^).

    Posté par Nienna, 20 décembre 2011 à 17:17
  • Ne pleure pas petit scarabée ! SOis fière de toi, tu as fait ce qu'il fallait pour ton bien, pas pour ton mal. Ça a marché donc regarde vers l'avenir maintenant. Imagine le prochain beau gosse qui sera à tes genoux !

    Posté par Lily, 20 décembre 2011 à 17:21
  • Sa réaction de te bloquer sur fb sa montre que sa la l'emmerde que pour une fois tu la "oublié ". Bravooo d'avoir tenue le coup.

    Je pense qu'il souffre le piaf sinon il t'aurai pas bloqué sur fb.

    Courage ! Mouahhhhh XOXOX

    Posté par maxoue, 20 décembre 2011 à 17:48
  • Nienna dit que sa réaction montre qu'il a peu d'estime pour notre relation,
    Maxoue dit que sa réaction montre qu'il "souffre"...

    Quoi d'autre...?

    Posté par fulmina, 20 décembre 2011 à 17:41
  • Attention, je dis pas qu'il s'en cogne hein, il doit souffrir, sinon il t'aurait certainement pas viré de FB (j'oublie les anniversaires d'amis qui voudraient bien me serrer, ça change rien à nos relations pour autant).
    Là où je dis qu'il a possiblement peu d'estime pour votre relation, c'est à travers le seul moyen de représailles qu'il a pu trouver, il est parti vers l'extrême directement, alors qu'il aurait pu simplement s'en foutre. Là, il te montre qu'il est pas content, ça tarde pas en plus.

    Posté par Nienna, 20 décembre 2011 à 18:02
  • Moi j'dis...

    Que sa n'a pas d'importance la tout de suite maintenant, ce qu'il ressent lui..C'est de toi qu'il s'agit avant tout!!

    Je comprends ta souffrance...Pleure un bon coup ce soir, p'tetre demain en rentrant...et apres tout ca : aux chiottes!!

    Pour moi il ne te merite pas, s'il avait eu unn tant soit peu de sentiments pour toi, il aurait largué sa gonZ' et c'etait parti mon kiki entre vous deux..Sa n'a jamais ete le cas et apparement (selon tes dire) sa ne le sera jamais..Donc Zappe..

    La douleur s'estompe avec le temps et on fait de belles rencontres meme quand on pense etre au plus bas...Va de l'avant, ose faire ce que tu n'as jamais osé faire..Débride toi un peu...Profiiiiiiiiiiiiiiitteuuuhhh!!

    Je suis de tout coeur avec toi et te fais un CalInoUXx de réconfort bien mérité!!!

    Posté par LoOule, 20 décembre 2011 à 18:02
  • Nienna: C'est vrai que ça n'a pas tardé. Ce matin, j'avais encore accès. Mais je pense qu'il a du capter le coup du Skype cet aprem', et là, il a du comprendre... C'est vrai qu'avec tous les coupages de ponts qu'on a eu, tout ce qu'il s'est passé, il ne l'avait jamais fait... Donc là, je pense, que même lui en a marre, et veut m'oublier. Sinon, il m'aurait laissé dans ses potes, pour garder un 'oeil' sur ma vie (enfin, pour ce que je post...)
    Lo: je sais oui, je réfléchis à l'envers en essayant de comprendre ce qu'il se passe dans sa tête, mais je contrôle rien. Toute façon, j'aurais jamais le fin mot de l'histoire. C'est si compliqué, et à la fois si simple pourtant.
    Alors oui, la douleur s'estompe, en un an, elle s'est estompée, et a toujours fini par revenir... Je crois qu'il fera parti de ceux qu'on oublie pas, de par ces putain de sentiments et de sensations jamais ressentis à son contact...

    Posté par Fulmina, 20 décembre 2011 à 18:39
  • Il ne te reste plus qu'a faire ton deuil de lui.
    Moi il y a un truc qui me tourment quand même, c'est que tu n'as jamais parlé de ce que lui il ressentait (ou alors j'ai loupé le coche). Est ce qu'il t'a aimé aussi?
    Il a vu qu'il a perdu le contrôle sur toi et n'a pas aimer. Il aurait préféré te faire mal.
    Mais dis toi, que rien n'arrive jamais par hasard. Que c'est un mal pour bien.
    Pour pouvoir repartir dans une autre histoire et construire une histoire avec l'homme de ta vie, il faut que tu laisses le passé là ou il est, que t'aille de l'avant. Et que tu te concentres sur toi!

    Posté par Magali, 20 décembre 2011 à 19:10
  • Mag: Faire mon deuil de lui sera chose difficile, ça le pètera à la gueule quand on se croisera pour le boulot, ou quand on s'échangera des mails pro (chose rare mais qui arrive).
    Concernant ce qu'il ressent, j'en parle tout au début de l'histoire, c'est à dire dans les posts qui datent de l'an dernier. Il n'a jamais utiliser le terme "aimer", mais d'après ce qu'il disait c'était très fort. Ne pas oublié aussi que c'est lui le premier à m'avoir déclarer ses sentiments, à l'époque, je l'ai refoulé, je l'envisageais pas de cette manière. Il disait que cette situation le troublait rapport à sa situation, qu'il se l'expliquait pas, que je lui manquait, et qu'il était soulagé de m'en avoir parlé. Ce n'est que 8 mois après que ça a déconné. Les sentiments étaient partagés, et de son côté, c'était toujours pas passé. A ce moment là, il ne savait pas s'il devait quitter son amie ou pas, il y a eu un grand moment de flottement, ou il était complètement paumé par ce qu'il lui arrivait. Puis, il a choisi la solution de facilité. Tu penses, il était à l'époque depuis 7 ans avec sa copine, tu bazardes pas ça comme ça.
    Il était très mal, ça n'a pas été facile pour lui. On a coupé les ponts. Puis on a à nouveau conversé 2 mois après, j'apprends qu'il n'a pas zapé l'histoire, qu'il fait avec. On recoupe les ponts 6 mois, et là, alors qu'il en était hors de question jusque là (d'un côté comme de l'autre), on manque de coucher ensemble.
    Mais depuis ce temps là, on a jamais reparlé de nos sentiments. Juste une conversation, il y a un mois, où on a échanger sur le fait qu'il fallait sauter le pas ou non. Parce que la situation était lourde, stressante pour tous les deux, et qu'il n'arrivait pas à dire STOP, c'était plus fort que lui, dès que nous étions dans la même pièce c'était magnétique. Il disait que ce n'était pas sûr que ça arrange les choses (assouvir un truc inachevé). A ce moment-là, je lui ai dis que les choses étaient claires pour moi, qu'il avait une copine, que je savais qu'il resterait avec, et que je pensais qu'il avait passé le cap des sentiments avec moi, donc, que c'était juste physique, et que de ce fait, il n'y aurait pas de conséquences pour lui. A ça, il a donc convenu que "ok" fallait qu'on saute le pas.
    Il m'a dit que j'étais surtout une amie, etc... M'enfin, je vois pas en quoi, on ne parlait plus que de la pluie, du beau temps, on se voyait que dans le cadre du boulot, pour moi, c'est pas ça l'amitié. De toute façon, je pouvais pas.

    Après, tout ça, c'est ce qu'il m'a dit, et ce que j'ai compris.
    Je sais aussi qu'à un moment, il évitait de me dire ce qu'il ressentait vraiment, parce qu'il savait que ça me fesait souffrir plus qu'autre chose, donc il retenait.

    Aujourd'hui, je sais pas où il en est. Enfin ce que je vois c'est que j'en chie, et même SI cette situation le fait un peu chier, il s'en remettra et passera très vite à autre chose, parce qu'il a une vie, une copine, une famille, des potes etc...

    Posté par Fulmina, 20 décembre 2011 à 19:35
  • J'ai l'impression que ta souffrance liée à la situation a supplanté tout le reste par rapport à votre histoire et qu'au final peut-être bien que c'est mieux comme ça. Après la douleur et les larmes, ce sera le moment de te recentrer sur toi et de prendre de l'énergie pour rencontrer un garçon qui soit vraiment prêt à s'investir. Ça fait mal, mais il est peut-être vraiment temps pour toi d'aller voir vers d'autres horizons pour voir s'il n'y a pas un jeune homme avec lequel tu aurais une bonne relation et avec qui tu pourrais bâtir une vraie histoire épanouissante. Enfin c'est ce que je te souhaite .

    Posté par Elosyia, 20 décembre 2011 à 22:05
  • T'as pas besoin de lui, personne n'est irremplaçable, comme je t'ai déjà dit, qu'il aille se faire foutre, surtout en ayant ce comportement puéril "je te supprime de facebook parce que tu m'as pas souhaité mon anniversaire"... S'il avait été un tant soit peu intelligent, il t'aurait parlé en adulte. Stop les cafouillages, oublie, fais comme si il n'avait jamais existé.

    Posté par Théa, 20 décembre 2011 à 22:45
  • C'est un peu simpliste.
    Je pense pas qu'il m'a dégagé parce que je lui ai pas souhaité son anniv'. Il a juste capté que j'étais entrain de couper les ponts de mon côté. Il a capté pour l'anniv' que je n'avais pas oublié, il a capté que je l'avais bloqué sur Skype...
    Et comme déjà évoqué, ça fait un mal de chien, je morfle, c'est ce que je voulais et il m'a aidé.
    Quant au "oublie le, fais comme s'il n'avait jamais existé" Ok, demain ça sera fait sans problème.

    Posté par Fulmina, 20 décembre 2011 à 22:44
  • Bonjour Fulmina,
    Je vois bien qu'il a souffrance de part et d'autre dans ton article. Vous avez fait un choix PiouPiou et toi alors prenez le temps de l'assumer. Prend aussi le temps d'être malheureuse, accepte de l'être car quitter un homme qu'on aime ... Il faut l'avoir vécu pour comprendre.
    Je pense bien à toi et t'embrasse bien fort,
    Sylvie

    Posté par Douce amère, 21 décembre 2011 à 09:45
  • Coucou Sylvie,

    Merci pour ton passage,ça me fait du bien
    Je sais s'il souffre, je devrais même pas me poser la question et ne penser qu'à moi, je sais...
    Ensuite, je ne pense pas que le terme "quitter un homme" soit approprié pour la situation, tu sais, on était même pas ensemble. J'ai juste rompu les liens. Parce que je pense qu'on est aussi toxique pour l'un, comme pour l'autre.
    Le truc, c'est que du tout, j'ai pas pu lui expliquer le pourquoi de mon comportement, j'aimerais lui écrire, mais j'ai peur des conséquences. S'il ne répond pas, je serais mal, s'il répond, ça risque d'engendre des échanges sans fin qui ne mèneront à rien. Et là, j'aurais foutu en l'air tout ce que j'aurais fait jusque là....
    Bisous, j'espère que tout va bien de ton côté.

    Posté par fulmina, 21 décembre 2011 à 09:42
  • Un p'tit coucou..

    ...Une petite pensée pour toi en ce début de journée..La journée ne va sans doute etre pas facile mais sa ira ma Fulmina, on est avec toi!!!

    Essaies de te concentrer sur autre chose..Le parquet..Le "maybe futur The ONE"..Les zolies lumieres de ta ville pour noyel..

    Penses a des moments heureux bien a toi..De mon coté je t'envoies tout plein de lumiere et de bonnes énergies pour contrer ton chagrin..

    Tout plein de BiZzzOoOOXxX, ChOupInOUXxx, CaLiNoUXxx!

    Posté par LoOule, 21 décembre 2011 à 09:52
  • J'ai l'impression de me retrouver dans ce que tu écris... ton post me touche beaucoup, certains de tes mots auraient pu être les miens...
    Je te souhaite plein de courage, tiens bon.

    Posté par OetL, 21 décembre 2011 à 09:55
  • Tu sais, je ne forme pas un couple avec Joli Coeur non plus. Trois ans de "liens" très forts mais ne donnant pas lieu à l'appellation "couple". Quitter PiouPiou, quitter votre relation, rompre les liens ... Je sais à quel point c'est difficile. Je sais aussi combien il est dur de devoir le faire dans le silence de l'un comme de l'autre. C'est pour cela que je te souhaite de savoir prendre le temps de pleurer, d'enrager, d'être triste ... puis d'accepter et enfin pouvoir (re)vivre à nouveau. Le Temps est ton ami : chaque jour qui passe t'éloigne de tout ceci et te pousse vers le futur. Alors, prend du temps pour toi, Jolie Miss ...
    Des bisous ! Plein !!!

    Posté par Douce amère, 21 décembre 2011 à 12:36
  • Mouais, moi mon intuition me dit que tu vas encore entendre parler de lui (et ce sera pas par des collègues)...Et si tu crois pas en mon intuition bah demande à encoreunefille...

    Posté par Sogirl, 21 décembre 2011 à 19:58
  • Suis passée voir s'il y avait du nouveau sur ton espace. J'avoue que je "m'inquiète" un peu (le mot est un peu fort). L'intuition de Sogirl est plus que probablement la bonne (et je sais de quoi je parle !)aussi je voulais juste te dire "Courage !"
    Douce bise, Fulmina ...

    Posté par Douce amère, 21 décembre 2011 à 20:07
  • Courage ma Belle !
    Même si ça te fait mal maintenant, ça ne peut qu'aller mieux après !
    Bisous, prends soin de toi et en coupant les ponts, je pense que c'est ce que tu fais...

    Posté par Papotinette, 21 décembre 2011 à 20:58
  • Putain je suis con, j'ai posté la réponse suivante dans le billet d'au-dessus. Quand j'vous dis que je tourne vraiment pas rond...

    Je disais donc:

    Je ne sais même pas comment vous remercier face à tant de soutien, donc je vais pas me fouler: merci.
    Lo: Tu as raison, dans l'absolue mais j'arrive vraiment pas à me focaliser sur d'autres choses, tout me parait si dérisoir, d'ailleurs, est-ce que j'ai dis bonjour à the potentiel ONE ce matin? Je sais plus
    Oetl: J'espère que pour toi, c'est du passé, et que tu ne trempes plus trop dedans... Dans le cas contraire, bon courage à toi aussi !
    Ma Sylvie: Même si la notion de couple n'est pas adaptée à ta relation avec Joli Coeur (chose que je comprends en vue de ton histoire), c'était quand même différent d'avec PiouPiou. Avec Joli coeur, tu as/ avais une relation suivi, un contact, des échanges et vous vous voyiez. Nous c'était tout dans la tête, et quand on se voyait (jamais de notre fait, toujours via le boulot), ça pouvait déraper...
    Sogirl: J'ai déjà entendu parler de ton intuition oui. J'espère que tu as raison, et j'espère à la fois que tu te plantes (putain, je suis déjà là, à attendre un signe (à tord! mais malgré moi), tu vas me faire espérer encore plus vieille folasse... Si tu as une intuition quant à la date, fais signe que j'hiberne ce jour-là.
    Ma Papo: Je sais que tu as raison, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai agis de cette façon. Il fallait un bon coup violent pour que l'agonie soit moins lente...

    Je vous embrasse toutes, (sauf Sogirl bien évidement), et merci encore...

    Posté par Fulmina, 22 décembre 2011 à 00:27

Poster un commentaire